mardi 15 octobre 2019 à 18h

Projection-débat : Diaz, un crime d'Etat

LES ÉVÉNEMENTS DE GÊNES

En juillet 2001, Gênes accueille le G8. À cette occasion, 300 000 personnes environ, venues des quatre coins de la planète, s'y rendent également pour organiser un contre-sommet dont le mot d'ordre est "Un autre monde est possible". Après les premières manifestations pacifiques du 19 juillet, Carlo Giuliani est abattu d'une balle tirée depuis une fourgonnette
des Carabinieri. Le bilan est lourd : un milliers de blessé-es, 280 arrestations. Le samedi 21 juillet à minuit, une fois les manifestations terminées, plus de 300 policier-es font irruption dans l'école "Diaz-Pascoli" qui accueille le centre de presse du Forum Social de Gênes. 93 personnes de 12 nationalités différentes sont arrêtées. Lors de la descente, 87 personnes sont blessées : des jeunes et des plus vieux, des manifestant-es, des journalistes... La plupart des personnes appréhendées dans l'école sont ensuite transférées à la caserne de police et prison de Bolzaneto, où, sans qu'on leur fournisse la moindre explication ou qu'on leur communique leurs chefs d'inculpation, ils subissent des violences et des exactions pendant trois jours.
Les témoignages des 93 victimes ont donné lieu au procès de Diaz. Sur les quelque 300 policier-es qui ont participé-es à l'assaut, 29 ont été jugé-es et, suite à la décision de la Cour d'Appel, 27 d'entre eux ont été reconnu-es coupables de coups et blessures aggravés, de falsification de preuves et de diffamation.
Lors du procès de Bolzaneto, 45 personnes ont été condamné-es.

LE FILM

«Diaz, un crime d'état» est un film de Daniele Vicari, sorti en 2013.
Il relate les heures et jours de torture physique et morale de dizaines de militant-es et non militant-es. La structure narrative du film qui entrelace plusieurs points de vue permet de pointer du doigt les différents niveaux de responsabilité des autorités qui, comme souvent, prétextent une supposée menace venant des manifestant-es pour justifier une répression très violente à l'encontre de n'importe qui.
Il permettra, lors du débat qui suivra, de parler des violences d'état, sujet d'autant plus d'actualité que nous avons pu voir la violence de la répression politique organisée contre les Gilets Jaunes

QUI SOMMES NOUS ?
Solidaires étudiant.e.s, syndicat étudiant présent sur Paul Va' mais aussi sur les autres universités. Nous luttons contres toutes les formes de discriminations et d'oppressions systémiques. Nous sommes pour une université ouverte, gratuite et populaire et contre les réformes de l'enseignement supérieur et de la recherche depuis le processus de Bologne.
Nous organisons tout au long de l'année des évènements propices au débat et à la réflexion critique sur le monde qui nous entoure dans une perspective antisexiste, anticapitaliste et antifasciste. Cette projection s'inscrit dans le cadre de la Semaine de Lutte Contre les Discriminations, organisée par la Mission Egalité de l'Université.

Source : https://www.facebook.com/events/6701627467951
Source : message reçu le 13 septembre 15h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir