samedi 18 mai 2019 à 10h

Marche pour la biodiversité contre Monsanto-Bayer

Marche co-organisée par Nous voulons des coquelicots Montpellier , Nous voulons.des.coquelicots , Combat-Monsanto-officiel , Greenpeace France Montpellier , France Nature Environnement Languedoc Roussillon , i-boycott Montpellier

Pour la 7ème année consécutive, des citoyen(ne)s, partout dans le monde, descendront dans la rue pour dire leur refus du système agro-industriel destructeur de la biodiversité que représentent les multinationales de l'agrochimie au premier rang desquelles Bayer-Monsanto (mais n'oublions pas aussi : Syngenta, BASF, Dow Chemical, DuPont, ChemChina, Limagrain,,etc.)

Ces marches non violentes et apartisanes permettent d'attirer l'attention sur ces géants de l'agrochimie qui contribuent à
- empoisonner durablement notre terre à coup de pesticides,
- massacrer la biodiversité en poussant à la destruction de forêts primaires pour semer à leur place à perte de vue des champs entiers de monoculture d'OGM arrosés de pesticides (cf.le documentaire Le Grain et l'Ivraie, à l'écran actuellement, qui montre la catastrophe écologique et sanitaire en cours liée à l'agriculture industrielle développée en Argentine)
- confisquer le vivant en mettant sous brevet les semences partout dans le monde et en diffusant des OGM.

Ces marches ont aussi permis de soutenir les victimes des pesticides qui trouvent le courage de se battre contre ces puissantes firmes pour faire reconnaître leurs droits et alerter les populations.

La France est le deuxième consommateur européen de pesticides et le troisième au niveau mondial.
Depuis janvier 2019 l'usage des pesticides est interdit aux particuliers mais reste possible en agriculture conventionnelle, et aussi, par exemple et sauf exceptions : sur les terrains de sports, dans les cimetières, le long des voies ferrées.

Des pays, comme le Vietnam tout récemment, agissent concrètement en prenant des décisions radicales quand chez nous l'Assemblée diffère ces décisions et, pire encore, vote une loi pour permettre aux industriels de continuer à produire des pesticides à destination d'autres pays.

Le tout récent rapport des experts de l'ONU est on ne peut plus clair sur les menaces qui pèsent sur la biodiversité planétaire et sur la première cause de cette catastrophe annoncée : l'agriculture industrielle avec son cortège de pesticides et d'OGM, et la destructions des habitats des espèces sauvages qu'elle engendre.

Des alternatives existent, respectueuses de l'environnement et donc de la biodiversité. Il manque une volonté politique adaptée à l'urgence du moment et nous devons exiger protection pour nous et pour les générations futures.

tinéraire prévu : Peyrou-Préfecture-Comédie-Esplanade (à confirmer)

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Allons y !!!!

Par Anonyme, le 11/05/2019 à 21:58

Enfin ! Un espoir né, une lueur d'espoir grâce à cette mobilisation. Faisons tout notre possible pour que cela perdure 🌹🐞🐝