dimanche 25 novembre 2018 à 15h

Football Du Peuple. Montpellier

Football Du Peuple. Montpellier

Nous jouons tous les dimanches. Nous sommes ouverts à tout le monde, quel que soit le sexe, l'origine, et le niveau de pratique. Nous avons créé le club dans un but principal : Permettre à toutes et tous de jouer au foot dans un cadre hors de toutes violences. Par violences nous entendons, violences sexistes, homophobes, compétitives… Chez nous l'objectif n'est pas la compétition à tout prix, mais le partage et le plaisir avant tout. Le-la débutant-e a donc la chance de pouvoir progresser. Les plus fort-e-s sont poussé-e-s à aider les plus faibles. Lors de nos matchs, les débutant-e-s reçoivent ainsi des passes, qu'ils ne recevraient pas forcément dans un autre cadre. Nous souhaitons donc déconstruire l'image moderne négative du football et montrer que la compétition n'est pas obligatoirement un moteur. Nous lui préférons l'entraide et le plaisir. Tous les dimanches ce ne sont pas les buts que nous comptons mais le plaisir de jouer. Si lors de nos premières années, les joueurs-euses étaient principalement des étudiant-e-s, nos liens forts avec d'autres associations politiques et sociales, nous ont permis, l'année dernière, de rentrer en contact avec des réfugié-e-s. Notre public est maintenant très divers. Jouer au Football du Peuple est gratuit, cette gratuité, ainsi que notre mentalité, permettent à des personnes en situation de précarité de venir jouer. Petit à petit le club a épousé un second rôle, plus social. Nous créons du lien social entre des populations très différentes, par la nationalité, la situation financière, l'âge… Des étudiant-e-s jouent ainsi avec des pères-mères de famille, des réfugié-e-s… Pour les personnes en situation précaire et notamment les réfugié-e-s, venir au football du peuple leur permet non seulement d'avoir accès au sport, mais aussi de rencontrer d'autres personnes, de se créer un réseau de sociabilité, de pratiquer le français. Pour nous, locaux, les rencontres sont aussi extrêmement enrichissantes. En pratique, le club a mis en place un fonctionnement autogestionnaire, chacun peut proposer des idées de fonctionnement, d'événements, d'entraînement. Les premières années les joueurs-euses avaient la possibilité, selon leurs moyens, de donner de l'argent pour que nous puissions acheter du matériel. Rapidement nous avons pu faire l'acquisition de chasubles, de plots, d'une trousse de premiers soins… Nous jouons sur le stade du Père Prévost au Beaux-Arts. Nous avons fait ce choix suite à la lutte d'habitants du quartier (Les vrais amis du Père Prévost) qui se battent pour conserver le stade, l'un des plus vieux de Montpellier. N'hésite pas à nous rejoindre !

Source : message reçu le 21 octobre 16h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir